Accueil litterature A partir de …

A partir de …

0
1
176

A partir de quoi se raconte notre histoire ? Tant de fois j’ai fait preuve de fermeté à ton égard, me contraignant à me tenir face à toi dans cette posture qui n’était pas celle que je souhaitais défendre. Tant d’autres fois j’ai baissé les yeux en signe de soumission, comprenant l’inutilité d’aller à l’affrontement, j’ai capitulé, certes, j’ai dû prendre des chemins de traverse, détournés, pour obtenir la consolation tant attendue, tellement espérée au milieu de ce capharnaüm de paroles. Tout cela était plutôt une promesse, c’est ainsi ; l’homme peut vivre des amours détraquées, vindicatives, parfois, contingentes. Rien à voir avec la pluie qui apparait, et, s’empresse de jouer la vertueuse. Elle aurait tant aimé être mise dans la confidence ; n’empêche que des années après j’entends toujours ce souffle de l’intime qui galope le long de nos silences.  Toi, tu le regardes les mains vides, comme si tu ne comprenais pas ce qui venait de se passer. Vite, je m’enfonce, je me love au creux de cet infini clair-obscur, que tu crées, que tu sais moduler, puis, j’attends que tu me consumes, toi, tes sentences, tes rires, tes pluies et tes saisons. Vis à vs de toi je me suis montrée blanche et généreuse, la voix ; cette peur de te perdre qui me ronge à chaque minute.

 00be7c9d0a583ba42723fef8b1013148

 

ISABELLE FRANC RTTR

 Prenez soin de vous

Protégé par le droit d’auteur (voir les modalités <http://www.culture.uv.fr/cultupratiques/droits/protection.ht  // -tous droits réservés

  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres articles liés
  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Apprends…

Apprends que chacun.e de nous est le.a gardien.ne de trésors, de merveilles enfouis dans l…