Accueil litterature Ne retenir…

Ne retenir…

0
3
202

Ne retenir que la toute première lueur de ton regard. Celle qui rend d’un coup l’amertume sublime. De regard à regard, nous nous sommes tellement accrochés. Et tant apprivoisés, l’un, l’autre…On a voulu croire que l’on pouvait s’enivrer du parfum de l’autre à outrance, sans la moindre défaillance, des nuits entières. Ô, je voulais ce temps long pour découvrir l’amour fou, l’amour-horizon, infini, inconditionnel….des bras qui m’entourent, et, m’enrubannent de tendresse, suivre sans cesse cette intuition, cette envie-là qui m’incline, inlassablement, vers toi, je n’ai pas d’autre humeur volontaire que de garder jalousement ces secrets que nous partageons dans nos silences, volumineux… Soudain, je réalise que plus tu restes silencieux, et plus je peux m’allonger dans ton appartenance. Plus je gagne la liberté insouciante de t’aimer. Entre l’avant et l’après toi, il y a eu une naissance. Mais, dis-loi, quand viendras-tu me rechercher ?

 tableau-femme-dans-vent-fond-gris-et-colore-5fe23606e8348

 

ISABELLE FRANC RTTR

 Prenez soin de vous

Protégé par le droit d’auteur (voir les modalités <http://www.culture.uv.fr/cultupratiques/droits/protection.ht  // -tous droits réservés

 

 

  • Eux aussi…

    Parfois, la langue est lourde de mensonges. D’inconséquences, aussi. Je tends l’oreille. L…
  • La balaçoire…

    L’humiliation est-elle une seconde nature ? Je vais écouter, sans argument, puis, m’éclips…
  • Voler…

    Depuis enfant, je m’attends toujours à ce que le pire puisse advenir, arriver, surgir. Un …
Charger d'autres articles liés
  • Eux aussi…

    Parfois, la langue est lourde de mensonges. D’inconséquences, aussi. Je tends l’oreille. L…
  • La balaçoire…

    L’humiliation est-elle une seconde nature ? Je vais écouter, sans argument, puis, m’éclips…
  • Voler…

    Depuis enfant, je m’attends toujours à ce que le pire puisse advenir, arriver, surgir. Un …
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Eux aussi…

    Parfois, la langue est lourde de mensonges. D’inconséquences, aussi. Je tends l’oreille. L…
  • La balaçoire…

    L’humiliation est-elle une seconde nature ? Je vais écouter, sans argument, puis, m’éclips…
  • Voler…

    Depuis enfant, je m’attends toujours à ce que le pire puisse advenir, arriver, surgir. Un …
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Fou-rire…

Petit à petit l’histoire se vide de sa magie. Et les murmures deviennent des cris. Que res…