Accueil litterature De ces silences…

De ces silences…

0
3
146

Il y a des silences qui font naitre, peut-être renaître, des histoires. Il me vient à l’esprit que l’on a rasé nos portes antérieures, et, créé de nouvelles forces, quelque chose de l’ordre de l’impromptu. Partout, je la vois rassembler nos heures, transie, rester coûte que coûte, veiller, patienter ; dis-moi, qu’est-ce qui nous empêche d’ouvrir nos bras à l’autre ? Ce que je veux, c’est être chez toi. C’est avoir un quelconque souffle d’existence dans ta vie. Ô, je moque éperdument des ragots, des qu’en-dira-t-on, il existe cet autre côté, tel ce lien qui s’est tissé si vite entre nos chimères. Et si tout ce que nous ressentions n’était que dans nos têtes ?

240143330_10218397224073214_319761133698213711_n

ISABELLE FRANC RTTR

 Prenez soin de vous

Protégé par le droit d’auteur (voir les modalités <http://www.culture.uv.fr/cultupratiques/droits/protection.ht  // -tous droits réservés

  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres articles liés
  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Et puis apres

S’il y a un mot que tu ne manies pas encore c’est négociable. Tu en ignores le sens profon…