Accueil litterature Incertitude du temps…

Incertitude du temps…

0
1
89

Depuis quelques temps, chaque matin, je sens mon corps traverser par une énergie nouvelle. Quelque chose de flambant neuf, un courant incontrôlable par ma volonté. J’entends, c’est une nouvelle ronde qui tourne et retourne dans ma tête. Je me tiens aux aguets chaque fois que je dois me laisser envahir par cette onde de joie, parce que c’est d’elle dont mon souffle en dépend. Je t’ai donné tout ce que j’ai pu, surtout, ce que tu ne t’attendais pas à recevoir. Cela perturbe ! Tu apprendras à être aimé aussi fort, tellement intensément. A vivre entre le flux et le reflux des eaux. C’est de cette substance dont je suis faite, tu sais. Sois à la hauteur pour connaître le monde où je t’invite.

 inbound603840780566364395

ISABELLE FRANC RTTR

 Prenez soin de vous

Protégé par le droit d’auteur (voir les modalités <http://www.culture.uv.fr/cultupratiques/droits/protection.ht  // -tous droits réservés

  • J’ai pris…

    Ô, j’ai pris conscience comme je peux aimer tes espaces silencieux. Chaque fois que nous d…
  • Et si…

    Et si, par malheur, je me tais, je ne pourrais plus ni crier, ni avancer ; je recevrais le…
  • Et pourquoi ?

    Et pourquoi, quand je suis seule, je pense à la chaleur de tes bras qui tisse autour de mo…
Charger d'autres articles liés
  • J’ai pris…

    Ô, j’ai pris conscience comme je peux aimer tes espaces silencieux. Chaque fois que nous d…
  • Et si…

    Et si, par malheur, je me tais, je ne pourrais plus ni crier, ni avancer ; je recevrais le…
  • Et pourquoi ?

    Et pourquoi, quand je suis seule, je pense à la chaleur de tes bras qui tisse autour de mo…
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • J’ai pris…

    Ô, j’ai pris conscience comme je peux aimer tes espaces silencieux. Chaque fois que nous d…
  • Et si…

    Et si, par malheur, je me tais, je ne pourrais plus ni crier, ni avancer ; je recevrais le…
  • Et pourquoi ?

    Et pourquoi, quand je suis seule, je pense à la chaleur de tes bras qui tisse autour de mo…
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Nous sommes faits …

Nous sommes faits d’inélégance, d’irrévérence et d’irrespect total. Nous nous sommes const…