Accueil litterature Souffle…

Souffle…

0
4
82

Je suis désespérée par l’ampleur de l’égoïsme…Et l’individualisme a encore de beaux jours devant lui, semble-t-il. J’entends chacun exhiber sa bonne-conscience, son empathie, son intérêt pour autrui mais…. Je me demande d’où vient le courant intérieur de ce monde en chute. Tant de repli sur soi. Tant de violence. Tant d’indifférence. On nous pousse vers  l’isolement. Il nous faudra des années pour redresser tout ça. Il y a la nécessité absolue de réinventer une humanité, faire le choix d’être responsable, travailler à rendre moins difficile notre condition. Plus de tolérance, plus de compassion, d’attention.

8587696_dscn2920

Alma isabelle franc rttr

 Prenez soin de vous

Protégé par le droit d’auteur (voir les modalités <http://www.culture.uv.fr/cultupratiques/droits/protection.ht  // -tous droits réservés

  • En fait…

    Et si tout avait été orchestré…à présent, je sais pourquoi je suis tombée sut toi ; ma pet…
  • lumineuse…

    Je me hâte d’écrire ces quelques lignes, furieuses, maladroites, pour pouvoir voir tes yeu…
  • Matin…

    Je me réveille. Ce matin, l’air est chaud. Ca y est, on dirait bien que l’été est là, inst…
Charger d'autres articles liés
  • En fait…

    Et si tout avait été orchestré…à présent, je sais pourquoi je suis tombée sut toi ; ma pet…
  • lumineuse…

    Je me hâte d’écrire ces quelques lignes, furieuses, maladroites, pour pouvoir voir tes yeu…
  • Matin…

    Je me réveille. Ce matin, l’air est chaud. Ca y est, on dirait bien que l’été est là, inst…
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • En fait…

    Et si tout avait été orchestré…à présent, je sais pourquoi je suis tombée sut toi ; ma pet…
  • lumineuse…

    Je me hâte d’écrire ces quelques lignes, furieuses, maladroites, pour pouvoir voir tes yeu…
  • Matin…

    Je me réveille. Ce matin, l’air est chaud. Ca y est, on dirait bien que l’été est là, inst…
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Chronique Et boire ma vie…

Je n’ai jamais pensé de ce roman qu’il était autre chose que magnifique. J’ai rarement lu …