Accueil litterature Quelques mots…

Quelques mots…

0
2
62

Tu te demandes si tout n’est pas cousu de fil blanc. Et dessous les fils tissés, tu regardes ton reflet aux contours tremblants dans le torrent de tes amoures ratées. Tu veux savoir qui a intérêt à dénoncer le soleil qui plane sur tes nuits. Qui d’autre entend les murmures ? Cela personne ne peut te l’expliquer jusqu’au bout. Tu me demandes jusqu’ou je suis prête à aller quand il passe sans même un regard sur moi…

 mer

Alma isabelle franc rttr

Et prenez soin de vous…Texte protégé

<http://www.culture.uv.fr/cultupratiques/droits/protection.ht  // -tous droits réservés

  • En fait…

    Et si tout avait été orchestré…à présent, je sais pourquoi je suis tombée sut toi ; ma pet…
  • lumineuse…

    Je me hâte d’écrire ces quelques lignes, furieuses, maladroites, pour pouvoir voir tes yeu…
  • Matin…

    Je me réveille. Ce matin, l’air est chaud. Ca y est, on dirait bien que l’été est là, inst…
Charger d'autres articles liés
  • En fait…

    Et si tout avait été orchestré…à présent, je sais pourquoi je suis tombée sut toi ; ma pet…
  • lumineuse…

    Je me hâte d’écrire ces quelques lignes, furieuses, maladroites, pour pouvoir voir tes yeu…
  • Matin…

    Je me réveille. Ce matin, l’air est chaud. Ca y est, on dirait bien que l’été est là, inst…
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • En fait…

    Et si tout avait été orchestré…à présent, je sais pourquoi je suis tombée sut toi ; ma pet…
  • lumineuse…

    Je me hâte d’écrire ces quelques lignes, furieuses, maladroites, pour pouvoir voir tes yeu…
  • Matin…

    Je me réveille. Ce matin, l’air est chaud. Ca y est, on dirait bien que l’été est là, inst…
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Et je continue …

Et je continue à ne rien comprendre aux gens qui tressautent, leurs humeurs sont parfois t…