Accueil litterature Dis-moi de …

Dis-moi de …

0
1
260

Dis-moi de rester, là où j’ai besoin de toi. Là ou je ne suis rien sans toi à côté. Souviens-toi de cet inoubliable. C’est toi le vide que je ne comblerais jamais malgré toutes ces belles lueurs à l’extérieur. Alors pourquoi ai-je dans tes chuchotements reconnus l’hymne que je fredonne tout le temps ? Je ne veux pas m’éloigner de tes rebellions. Les paroles qui nous ont précédées nous ont soumis, nous ont contraint, nous ont forcé à abimer cette criante promesse. Dis-moi que toi aussi tu entends le chant du muezzin chaque matin. Dis-moi que toi aussi tu vois les murs porteurs tomber. Dis-moi de reste là où l’avenir claque avec tes mots. J’ai toujours peur que quelque chose se fissure mais on s’en fiche, est-ce tellement important ? Il me semble que j’avais des envies différentes des tiennes.

 téléchargement (1)

Alma isabelle franc rttr

Et prenez soin de vous…Texte protégé

<http://www.culture.uv.fr/cultupratiques/droits/protection.ht  // -tous droits réservés

 

  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres articles liés
  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Son double…

Je sais qu’il est levé depuis longtemps. Il est tôt. C’est lui qui me l’a dit, la dernière…