Accueil litterature Ombrelle blanche…

Ombrelle blanche…

0
3
124

Il y a des êtres que j’aime profondément, parce qu’ils me ressemblent quelque part. Parce qu’il y a cette ambivalence dans nos phrases quotidiennes, ce mélange d’attachement, d’affection et de manque lisible. Parce que l’on veut être sûr de ne jamais être blessé, noyé sous les torrents de larmes, et, parce qu’en dehors ce n’est pas ce que l’on attend des rêves. L’indifférence. L’oubli. La mauvaise foi…l’intérêt. Ces maux qui nous font paniquer, cela fait devenir méfiant. Je sais que l’équilibre est difficile. Et pourtant, j’aime les émotions à fleur de peau ! On a encore le droit de vouloir de la douceur, de la tempérance, de la patience.

253348848_120599207066032_1483807654362368662_n

Alma isabelle franc rttr

Et prenez soin de vous…Texte protégé

<http://www.culture.uv.fr/cultupratiques/droits/protection.ht  // -tous droits réservés

  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres articles liés
  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Question

Et si juger la manière de nommer c’était accepter l’acte ? Me sentirais-je com…