Accueil litterature Bousillés…

Bousillés…

0
5
181

J’adore cette façon que nous avons de marcher, d’avancer, en fait, timidement…par-delà, continue de me faire grandir ; j’aime ces pas, au bord de nos failles, qu’il nous faut sans cesse allonger pour rejoindre, enfin tenter, cet ailleurs tellement idéalisé, rêvé…je n’arrive à rien de plus qu’à froisser mon âme. Voilà que les espoirs chutent les uns après les autres. Et toi qui murmures, tu es parti si loin…Serions-nous devenus des corps imbibés d’amertume ? Deux êtres incapables d’accepter la vérité…bousillés…

n_product_thumbAlma isabelle franc rttr Et prenez soin de vous…

Texte protégé <http://www.culture.uv.fr/cultupratiques/droits/protection.ht // -tous droits réservés

  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres articles liés
  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Dissimuler…

Trop longtemps aveuglée par les sanglots, j’arrive, à présent, à dire non comme on plonge …