Accueil litterature Rideau rouge…

Rideau rouge…

0
4
229

   L’unique joie au monde est de rêver de toi, là-haut. Il y a longtemps que cela a commencé. Au fond de la divine chapelle de ma mémoire, tu demeureras, à jamais,  lié à l’éternel. Je garde l’amour et l’espoir pour enivrer mon âme de ces trésors que tu m’offres à chaque fois. Toi, tu élargis mes rêves, tu hisses mes espérances, tu amplifies mes clartés, mon esprit ne cesse de s’émerveiller. Par ailleurs, aucune marche ne me ramène ailleurs que vers toi…tu t’octroies une forme de vie à l’intérieur de moi. N’hésite pas à prendre toute la place qu’il te faut…Peu m’importe le rire des autres, ils ne savent pas, mais toi si, qui étais-je donc avant de t’aimer ? Sais-tu, j’ai tes saisons qui font vibrer tant de promesses, avec grâce, avec certitude, et patience. Et plus aucune autre étreinte, dorénavant, ne m’abrutit. Demain, après-demain, l’aube sera autre, et les sentiments aussi…il nous faut, dès lors, être capable d’accepter de bavarder avec chaque instant. Il n’y a que tes doigts sur mon corps qui aiguisent mes impatiences, et, apaisent toutes mes parts d’ombre. C’est l’évidence même ! Au début de chaque histoire, il importe de ne rien savoir, ni de présumer de nos directions. Tu es la lumière de mes confidences.

 tableau-metal-femme-au-bar-relief

Alma isabelle franc rttr

Et prenez soin de vous…Texte protégé

<http://www.culture.uv.fr/cultupratiques/droits/protection.ht  // -tous droits réservés

  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres articles liés
  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Entrevoir

Tu as choisi exactement ce moment précis de ma vie, à cet âge-là, plus ou moins soumis à l…