Accueil litterature Femme face au piano…

Femme face au piano…

0
3
198

Je fais comme si j’attendais des injonctions, des voix contradictoires, qui tardent à venir. Je ne sais pas exactement, alors, je lève les yeux au ciel. Peut-être est-ce ainsi que cela viendra. Une prière de plus ou de moins, après tout. La moindre désharmonie, le moindre grain de sable, me fait peur et me trouble profondément. En ce moment, le jour, la nuit, la nuit, le jour, tout s’étire et se confond devant mes yeux. Je me sens infinie…On me met sous les yeux la balance, d’un côté ce que j’ai compris, accompli, de l’autre, le chemin qui continue, ce qu’il me reste à apprendre, encore. Mais, le mal est déjà fait, me semble-t-il, à vous de me dire si je suis injuste dans mon jugement. Quand tout sera achevé, je désignerai l’instant, choisirai le reste…

312171893_10220256646037601_3743621724568266904_n

Alma isabelle franc rttr

Et prenez soin de vous…Texte protégé

<http://www.culture.uv.fr/cultupratiques/droits/protection.ht  // -tous droits réservés

 

  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres articles liés
  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Ocre…

  Et bien sûr, je pense souvent à refermer le livre à la couleur de tes yeux. Cet ocr…