Mentir…

0
2
204

Et ceci n’est pas une illusion…Je porte en moi ce souvenir là. Des profondeurs de mon cœur, avec ferveur, avec amour, un autre rêve commence à s’effilocher. Ô, mon amour, dis-moi, que peut-on faire ? Je suis prête à garder la splendeur de cette histoire au milieu des mensonges qui ont été maintes fois dits et répétés. Je me souviens : tous les regards étaient tournés vers elle, les gens attendaient de la voir éclore. Et quand je repense à ce que nous avons traversé, nous étions doués d’un ailleurs, de matins ensoleillés… d’un seul coup, tout s’est accéléré. Dis-moi comment stopper cette fuite et revenir un instant en arrière. Trouvons et disons les mots simples mais vrais qui nous remettront sur notre chemin et transformeront les soleils noirs. Je ne sais pas comment classer ceci et passer à autre chose. J’ai tellement peur de tomber dans l’oubli, en dehors des lignes que nous avions tracées ensemble. En dépit de tous les efforts consentis, à présent, tout le reste m’est devenu égal ; j’ai tellement été dupé par le passé.

 327449204_540904131336104_4154642230374000967_n

 

Alma isabelle franc rttr

 

Et prenez soin de vous…Texte protégé

<http://www.culture.uv.fr/cultupratiques/droits/protection.ht  // -tous droits réservés

 

  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres articles liés
  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

de ce n’importe quoi

Tous, nous  finissons par nous installer, bon gré mal gré,  dans une vie sans dessus desso…