Accueil litterature Ruisseau de lumière

Ruisseau de lumière

1
5
890

J’étais celle qui t’attendait, avec patience, avec plaisir, avec discipline, je croyais être quelqu’un pour toi. Dans tous tes regards j’ai cherché l’alchimie, l’alliance, la réunification…ce que j’ai ressenti quand tu es resté silencieux, un immense sentiment de trahison pure, j’avais un seul et unique rêve, tu viens de procéder, en une seconde, à son anéantissement. Je viens de quitter le déni, d’abandonner toute terre d’asile, délaisser tout poème, céder tout refuge, tout abri, les fleurs du mal etc…difficile de revenir par magie à cet état d’insouciance. Sotte ! Naïve ! Idiote ! Ce vide, l’entends-tu ? Ta main a raison, elle abrite les légers tremblements ; ce que je t’ai accordé, jusqu’à présent, à toi, tu n’as nulle obligation de me le rendre ; me voici, à laisser les choses voguer. Et puis, crois-tu que j’ai suffisamment de larmes pour endurer l’idée de voir disparaitre les papillons de ma voix ? Peut-être étais-tu le commencement de ma vie ? La vie m’attire-t-elle, comment le saurai-je ? Attendre, n’être plus que seconde après seconde, qu’une boule de froid recroquevillée sur soi-même.

 347383444_1885893431804158_1750527367854549120_n

 

Alma isabelle franc rttr

Et prenez soin de vous…Texte protégé

<http://www.culture.uv.fr/cultupratiques/droits/protection.ht  // -tous droits réservé

  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres articles liés
  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres écrits dans litterature

Un commentaire

  1. vero

    13 septembre 2023 à 20 h 47 min

    un homme n’a que la femme qu’il mérite

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Soleil et lune…

Mon âme est accrochée à ce toi. Je suis une optimiste, et le serai à jamais. Toute mon exi…