Accueil litterature Tout terrain…

Tout terrain…

0
5
305

Suis-je en colère ou bien triste ? J’aime séjourner dans ton regard, la chaleur des corps encore là, vivante…J’effleure ma peau pour la faire encore serpenter, retenir sa beauté, l’incarcérer, de tout. Et puis, une fois disparue, je me sens si impuissante, incapable…l’effroi me saisit, il est grand, ressenti comme infini. Je cherche à connaitre la réalité de ce que sont les gens, c’est elle que je n’ai de cesse de convoquer. Je me sens si vide sans toi mes côtés, et, ce qu’il reste de moi, n’a plus d’âme sous la peau ; je ne suis à nouveau que balbutiements, sans éclat ; je ne brille plus. Sur les sentiers du cœur, j’aurai retenu que l’éternité existe entre deux silences, deux absences, que les plaisirs qui m’assaillent, mon corps, mon âme et mon esprit, embrasent tous mes grimoires. Dis-moi que faire pour que nos rêves s’alignent dans nos maisons de sable. Partir en maraude, sourire aux chutes de vélos. Je renaîtrai des sons de tes rêves. La vérité qui existe derrière eux, ici et maintenant, renferme des ecchymoses, des bleus…inguérissables. Je m’enracine, en secret, dans ces draps jaunis, plissés, froissés…

434635757_889773383048463_3244844840325805353_n

Alma isabelle franc rttr

Et prenez soin de vous…Texte protégé

<http://www.culture.uv.fr/cultupratiques/droits/protection.ht  //r -tous droits réservés

  • Eux aussi…

    Parfois, la langue est lourde de mensonges. D’inconséquences, aussi. Je tends l’oreille. L…
  • La balaçoire…

    L’humiliation est-elle une seconde nature ? Je vais écouter, sans argument, puis, m’éclips…
  • Voler…

    Depuis enfant, je m’attends toujours à ce que le pire puisse advenir, arriver, surgir. Un …
Charger d'autres articles liés
  • Eux aussi…

    Parfois, la langue est lourde de mensonges. D’inconséquences, aussi. Je tends l’oreille. L…
  • La balaçoire…

    L’humiliation est-elle une seconde nature ? Je vais écouter, sans argument, puis, m’éclips…
  • Voler…

    Depuis enfant, je m’attends toujours à ce que le pire puisse advenir, arriver, surgir. Un …
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Eux aussi…

    Parfois, la langue est lourde de mensonges. D’inconséquences, aussi. Je tends l’oreille. L…
  • La balaçoire…

    L’humiliation est-elle une seconde nature ? Je vais écouter, sans argument, puis, m’éclips…
  • Voler…

    Depuis enfant, je m’attends toujours à ce que le pire puisse advenir, arriver, surgir. Un …
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Pensée du soir

Je ne m’arrêtai pas d’être qui je suis. Je ne cesserai jamais de faire ce qui me fait plai…