Accueil litterature Mer bleue…

Mer bleue…

0
1
238

Attente, attente, longue et pénible attente ! Patience ! Mes yeux remplis de larmes tentent d’être vieux, lents et ensuite, morts…Je goûte l’instant, la nuit continue, ou est-ce les aurores qui ne se lèvent plus ? Encore, mon regard rageur désobéit. Je devrais me résigner ? Ta lumière parcourt mes songes, traverse mes ténèbres. Je le sais instinctivement, comme un animal observé…ne reste jamais bien loin de moi. Je pose là, ma vie sans toi. Parfois, mon âme longe tes vagues, quelque chose comme des mots non-dits qui contiennent nos échos. J’ai vécu dans les silences que l’on m’a imposés, j’ai même plongé, sans hésitation, dans le sang de la blessure ouverte… Les frémissements descendent des cieux, et les intuitions de la terre. Tenter de décrire cette immersion, c’est affronter ces jeux d’autrefois, c’est vouloir emboiter nos fragments, les concilier, sans savoir le prix à payer. Il m’a fallu reprendre la bonne direction pour m’éloigner du bruit et de la fureur actuelle. C’est le seul fait de penser à toi qui m’empêche de sombrer, de basculer dans les affres des enfers, et me ramène sans cesse à la vie. Que le désir explose, peu m’importe ! Je danserai indéfiniment sur l’hymne qui nous a façonnés jusqu’à ne plus avoir ma propre respiration. Ion sent les matins qui rabattent nos paupières. Je demeure là, dans le souvenir de ta voix qui raconte, qui dessine, qui charge et allège mon corps. Puis, ton sourire qui colle à mes lèvres…

 tableau-abstrait-bleu-rose-pastel

 

Alma isabelle franc rttr

Et prenez soin de vous…Texte protégé

<http://www.culture.uv.fr/cultupratiques/droits/protection.ht  //r -tous droits réservés

  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres articles liés
  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

de mariage

Je ne sais pas vous mais moi j’adore les cérémonies de mariage. J’aime particu…